Rencontre avec César - Responsable travaux

. 3 minute lire



Qu’est-ce que tu as fait avant d’arriver chez Little Worker ?

J’ai fait mes études d’ingénieur à HEI pendant 5 ans. J’ai ensuite travaillé pour Vinci en tant qu’ingénieur travaux sur le chantier de l’Arena où j’ai rencontré Nicolas et Aurélien, les fondateurs de Little Worker.

Qu’est-ce qui t’a amené chez Little Worker ?

J’ai eu le choix entre rejoindre l’aventure Little Worker ou rejoindre un grand groupe. J’ai choisi de participer au projet parce que ça m’offrait la possibilité de travailler dans une petite structure avec des personnes avec lesuelles j’avais un bon contact. L'ambition de changer les codes de la rénovation m'a aussi beaucoup plus.
Au début rien n’était défini et j’ai vraiment vu le projet grandir mois après mois !

En quoi consiste ton métier ?

Je suis le responsable travaux. Je dois veiller à la bonne cohésion des équipes ainsi qu’à la bonne organisation des travaux. Je dois faire preuve de réactivité en cas d’aléas sur un chantier, faire passer les bons messages et être le médiateur entre les entrepreneurs partenaires, nos clients et notre équipe.

Qu’est-ce qui te passionne dans ton métier ?

Beaucoup de choses ! En particulier la relation avec mon équipe et mes partenaires avec qui je m’entends très bien, et notre politique qui est basée sur la relation de confiance. Ce que j’aime aussi, c’est le fait que mon métier soit en constante évolution grâce aux développement technologique de Little Worker.

Quand on regarde deux ans en arrière c’est le jour et la nuit !

C’est quoi le plus difficile dans ton métier ?

L’imprévu !  Ce sont majoritairement des problèmes mineurs mais qui ne peuvent pas attendre. Je dois trouver la meilleure solution le plus rapidement possible.

Selon toi, quels sont les véritables points fort de Little Worker ?

La transparence ! Nous sommes très francs avec nos clients, on ne les prend pas au dépourvu. On garantie que nos travaux seront livrés et que même en cas d’imprévus, ils auront le résultat escompté. On va au bout des choses !

Pourquoi la rénovation plutôt que la construction ?

On travaille à une échelle beaucoup plus petite et donc, la façon de traiter avec nos clients, nos partenaires n’est pas la même.

Aujourd’hui je ne le regrette pas du tout ! Cette échelle là est beaucoup moins contractuelle, les relations sont plus saines et basées sur la confiance. C’est ça qui me plaît.

Est-ce que tu as une anecdote sur ton métier ?

J’avais une réunion sur site prévue un samedi à 7h avec un entrepreneur et le client. Le jour J, nous arrivons, l’entrepreneur et moi, légèrement en avance et attendons le client. 10 minutes passent... Puis 20... Puis 30... Comme nous avions les clés, nous décidons de monter et de commencer la réunion sans le client. Au moment d’ouvrir la porte, je me rend alors compte qu’elle était déjà ouverte ! Forcément, je gronde l’entrepreneur pour ne pas l’avoir fermé en partant la veille. Et là, nous voyons un homme endormi dans les gravats au milieu du chantier ! L’entrepreneur commence à paniquer, pensant qu’un squatteur était entré dans la nuit...
En fait, c’était le client qui nous attendait, toujours fatigué de la soirée de la veille !

Quel est ton type de projet préféré ?

Je dirais que c’est les rénovations complètes pour des appartements de 50m2 avec un budget d’environ 45 000€ qui comprend des aspects techniques comme le déplacement d’une cuisine ou d’une salle de bain.


Ce type de projet est très complet, on touche aux sols, aux murs, à la plomberie, etc. Techniquement parlant c’est un gros défi, c’est toujours gratifiant d’en venir à bout et de voir notre client heureux. Aussi, humainement parlant, dans ce type de projet, le client est souvent très impliqué dans son projet et c’est agréable de travailler avec des personnes investies.