Le rejointoyage d'une façade : en quoi cela consiste ?

Le rejointoyage, appelé aussi rejointoiement, est un procédé qui consiste à la rénovation d’un jointoiement d’une maçonnerie. Il est réalisé en vue de restaurer des joints abîmés. Le rejointoyage d’une façade est souvent indispensable au fil du temps et des agressions diverses que subit un bâtiment comme l’effet de la pollution, l’efflorescence, le gel, la chaleur intense. Après des travaux de réfection suite à une infiltration d’eau ou une fissuration, il est également important de réaliser un rejointoyage afin d’optimiser la protection du mur. Ce n’est pas seulement une question esthétique, mais il joue un rôle important. Les matériaux concernés par ce genre de travaux sont la brique et la pierre. Avant de procéder à la rénovation, il convient tout de même de bien connaître la façade à rejointoyer, notamment le type de mortier qui a été utilisé durant la construction afin d’avoir le bon matériau.

Vous souhaitez être accompagné dans vos travaux, RDV sur littleworker.fr !devis en ligne

Comment se déroule le rejointoyage des façades ?

Même si à première vue, le rejointoyage d'une façade semble être un travail facile, il ne faut pas se méprendre, car il est important de le réaliser correctement afin d’avoir un esthétisme réussi et surtout une très bonne protection. Pour cela, il faut procéder étape par étape pour que la rénovation soit faite correctement :

Préparer la façade à rejointoyer

La première chose à faire est de déjointoyer. Il faut bien analyser l’état du mur et effectuer les travaux de réfection nécessaires : boucher les trous ou les fissures. Si une brique ou une pierre manque ou que celle-ci est en très mauvais état, il faut la retirer et la remplacer en faisant une scellée par mortier.

La préparation des joints

Après la préparation pour le rejointoyage de la façade, la seconde étape est de retirer l’ancien mortier afin que le joint puisse accueillir le nouveau. C’est que l’on appelle le curetage. La profondeur doit être d’environ 2 cm pour avoir une bonne épaisseur et pour être sûr que les briques soient scellées. Mais elle dépend aussi de la taille de la brique. Il faut ensuite bien nettoyer les joints en veillant à enlever la poussière ainsi que les débris de maçonnerie grâce à un brossage. Un meulage est aussi nécessaire pour assurer une bonne adhérence. Quand le mur est très bien nettoyé, il est ensuite aspergé d’eau pour l’humidifier.

L’application du mortier

Avant d’appliquer le mortier, il est nécessaire de laisser un peu de temps entre l’humidification et l’application. Pour connaître le moment de l’application, il suffit de vérifier que les traces d’eau ont disparu de la surface. Vient ensuite la préparation du mortier pour le jointoiement. Il doit être en accord avec le mur et se rapprocher au mieux du mortier d’origine qui a été utilisé surtout en ce qui concerne la finition. Pour ne pas donner un effet différent surtout au niveau de la couleur, le mieux est de finir une surface entière en une journée. Lors de l’application du mortier pour le rejointoyage de la façade, il faut faire attention à bien enfoncer.

Si vous réalisez les travaux pendant une période hivernale, il est impératif d’ajouter des protections supplémentaires. Il faut être attentif aux conditions climatiques notamment à la température. Des toiles de protection doivent être installées. Après l’humidification, c’est-à-dire le temps laissé au mortier pour qu’une réaction se produise pour une bonne adhérence, il faut aussi mettre un chauffage tout en étant vigilant pour ne pas que le séchage ne se fasse trop vite. Le mortier trop sec se retirera. Avant de procéder au rejointoyage de la façade, il est conseillé de faire un essai sur une petite partie du mur, qui n’est pas très visible pour avoir un avant-goût du résultat et faire une correction si besoin.

rejointoyage façade

Comment se fait le choix du mortier ?

Il n’y a pas de mortier polyvalent surtout quand il est question de rejointoyage des façades. Plusieurs éléments sont pris en compte. Vous devez être très attentif au climat dans votre région pour que le joint dure et protège le mur de manière optimale. Il faut également prendre en compte les aléas qu’il subit au quotidien. Un bon mortier se détermine aussi par les critères suivants :

  • Il doit avoir une bonne résistance à la compression. Comme il est inséré entre les briques ou les pierres, cette qualité est indispensable.
  • Il doit être en parfait accord avec la brique ou la pierre et le mortier d’origine notamment en ce qui concerne la perméabilité et l’adhérence.
  • Il doit avoir le bon taux de mouillage. Cela signifie que le mortier ne doit absorber que très peu d’eau. Le mortier idéal possède aussi une bonne perméabilité, bien plus que la pierre ou la brique à joindre.
  • Il doit avoir une bonne capacité d’adhérence. C’est une caractéristique importante et cruciale. Dans le cas contraire, il sera sensible à la fissuration et au retrait. Il faut donc faire attention à avoir le bon dosage d’eau, de liant et de ciment. De la chaux peut être rajoutée, mais cependant, en grande quantité elle nuit à sa capacité de résistance à la compression. Un mortier qui adhère est un mortier qui contient un bon taux d’humidité.

Toutefois, un bon mortier ne se mesure pas seulement par les éléments qui le composent. Vous avez tout intérêt à réaliser correctement le curetage pour qu’il colle, car mal fait, même avec un bon mortier le rejointoyage d’une façade ne donnera pas les résultats attendus.

rejointoyage façade

Nous vous garantissons Prix, Délai et Qualité : RDV sur littleworker.fr !
devis en ligne

Attention à la sécurité au moment de faire le rejointoyage de la façade

Pour que le rejointoyage façade se fasse dans les bonnes conditions, il est important de bien sécuriser le chantier. Il faut être conscient qu’il s’agit de travaux de rénovation d’un mur en mauvais état. Dans ce cas, il est indispensable de mettre en place les bonnes installations. Le poids de l’échafaudage doit être bien évalué pour ne pas peser encore plus sur le mur, au risque de le détériorer plus qu’il ne l’est déjà et pour éviter de tomber. Toutefois, il faut aussi veiller à ce qu’il y ait le bon ancrage. C’est une étape qui n’est pas toujours facile, mais qui est primordiale. Le bon équilibre contribue au bon déroulement des travaux. Comme il s’agit d’une façade, il faut penser également à la sécurité du voisinage ou des passants si le lieu se trouve à proximité d’une rue ou d’un lieu public.

rénovation façade

Comment trouver le bon professionnel pour réaliser le rejointoyage de vos façades ?

Vous l’avez compris, le rejointoyage des façades est en apparence un travail facile, mais à bien y voir ce n’est pas vrai. Rien que pour la composition du mortier, il faudra être très vigilant. Il en est de même sur la préparation et l’application. Au final, les détails à respecter sont nombreux et cela demande la contribution d’un artisan qualifié. Mais le choix reste assez difficile. Pour avoir la bonne personne, il faut jouer sur la concurrence en demandant plusieurs devis. Le mieux est de visiter des chantiers qu’il a déjà réalisé pour voir la qualité de son travail.

Le rejointoiement n’est pas entrepris uniquement dans le but de donner de l’esthétisme. Il permet également de protéger contre les agressions externes surtout dans les villes où il y a de fortes pluies.

Vous avez une idée de travaux, RDV sur littleworker.fr pour une estimation gratuite !
devis en ligne