Déterminer le prix d'un crépi au m2, un revêtement décoratif et protecteur

Le crépi est une finition de mur qui consiste à y appliquer un mortier. Il peut être réalisé également à partir d’un plâtre. Toutefois, il n’est pas lisse, mais garde un aspect rugueux en général. Il peut donner plusieurs rendus, offrant ainsi une multitude de finitions. Le crépi peut se faire aussi bien sur un mur intérieur qu’un mur extérieur. Le crépi est une alternative idéale pour cacher les imperfections. Il permet d’améliorer l’isolation acoustique et thermique. Selon sa destination en intérieur ou en extérieur, le prix d'un crépi au m2 peut varier. Mais ce ne sont pas les seuls éléments qui sont pris en compte lorsqu’un artisan établit son tarif.

prix crépi

Le crépi pour un mur intérieur

Le crépi pour un mur d’intérieur est utilisé uniquement pour décorer et donner du cachet. Mais il a aussi un rôle second : la protection du mur. Mais le premier est un critère toujours décisif quand il est question de crépir un mur d’intérieur. Il n’est pas nécessaire d’appliquer un crépi granuleux dans ce cas. Un crépi fin suffit afin de faciliter l’entretien, car avec un granuleux cela est assez difficile à réaliser surtout lorsqu’il est appliqué dans une pièce où il y a beaucoup d’activités.

Vous souhaitez être accompagné dans vos travaux, RDV sur littleworker.fr !devis-gratuit

Le crépi pour un mur extérieur

Le crépi pour un mur extérieur sert à protéger même si le côté décoratif est présent. Il protège en outre des infiltrations de l’humidité et garde un mur sain. C’est également un revêtement apprécié pour rajeunir une façade qui vieillit avec le temps et qui perd sa couleur. Le crépi laisse le mur respirer tout en restant imperméable à l’eau. Un des avantages à appliquer du crépi en extérieur est qu’il offre un très large choix de finitions. Par rapport à d’autres types de finitions pour façades, le prix d’un crépi au m2 est moins élevé que d’autres revêtements.

prix d'un crépi au m2

L’application du crépi sur un mur

Le crépi est une finition qui est facile à appliquer parmi les nombreux revêtements qui existent. Son application passe par plusieurs étapes. Il est possible de le faire soi-même, car les magasins spécialisés dans la construction proposent actuellement du crépi prêt à l’emploi. Pour gagner du temps, avoir un très bon résultat, un professionnel est le mieux placé. Il évaluera sa prestation en vous donnant un prix du crépi au m2. Mais que ce soit le premier ou le second choix, l’application du crépi nécessite de passer par les étapes suivantes :

  • Pour un mur intérieur, la première chose à faire est de protéger la pièce en recouvrant les meubles ou en les déplaçant. Pour le sol, il est préférable de le protéger avec une bâche pour éviter les projections. S’il s’agit d’un mur extérieur, il est important de prendre les dispositions nécessaires comme la protection des portes et des fenêtres. Il faut mettre en place un échafaudage si c’est requis, tout en faisant attention, surtout si vous devez empiéter sur un espace public, à respecter la réglementation.

  • Une fois le chantier préparé, il va falloir ensuite nettoyer le support à crépir. C’est une phase importante, car elle garantit la longévité du crépi et son efficacité. En intérieur, les murs doivent être bien propres et dégagés de toutes les tâches à savoir les saletés qui ont été faites par les occupants, la poussière. En extérieur, il faut se débarrasser des traces laissées par la pollution, la mousse, les dépôts de sel et autres.

  • Une fois le nettoyage effectué, il faut corriger les imperfections. S’il y a des fissures, un rebouchage est requis, il en est de même pour les trous. C’est incontournable surtout si vous appliquez un crépi fin qui peut les laisser paraître. C’est aussi un risque pour les infiltrations. Pour cela, il faut recourir à un enduit de rebouchage.

Pour le nettoyage du support, les techniques sont nombreuses, des plus simples à celles qui sont les plus complexes et qui sont utilisées par les professionnels de la construction. Tout dépend également de l’étendue des salissures et de leur résistance ainsi que de leur type. Parmi les astuces les plus simples, il y a :

  • Le vinaigre blanc
  • Les cristaux de soude

Pour les professionnels, le nettoyage se fait par :

  • L’hydrogommage : qui consiste à nettoyer le mur avec de l’eau et de l’abrasif. Cette méthode est réservée pour un mur extérieur et sur certains matériaux comme le béton, la brique ou la pierre. Il permet de retirer des salissures résistantes comme les graffitis, la pollution, la rouille. C’est aussi un décapant pour retirer de la peinture.

  • Le gommage : c’est une technique qui nécessite uniquement l’utilisation d’une poudre comme l’alumine, la poudre de verre ou la calcite broyée. Le choix dépend de la nature du mur à nettoyer à savoir l’étendue et la résistance de la saleté ainsi que son type, sa porosité et sa solidité.

  • Le lavage à haute ou moyenne pression qui consiste à projeter de l’eau sur le mur. L’eau peut suffire pour les tâches qui se retirent facilement ou un ajout de produits de lavage peut être requis. Il est cependant déconseillé d’utiliser de l’eau de javel comme additive à l’eau, car ce n’est pas un produit sain et elle reste très nocive surtout pour l’environnement.

Le professionnel qui s’occupe du nettoyage prendra ainsi en compte la technique choisie. En fonction, il inclura cette étape dans le devis et établira le prix d'un crépi au m2. Il faut noter que le nettoyage d’un mur intérieur est bien plus facile à réaliser que celui d’une façade. Avant de passer à l’application du crépi, il est impératif de tenir compte des conditions extérieures. Il doit être appliqué uniquement sur un mur sec. Après la réfection du mur et le nettoyage, il faut éviter de mettre directement le crépi. En intérieur, la température de la pièce doit être favorable. Il faut qu’elle ne soit ni trop froide ni trop chaude. L’idéal est de situer entre 10 à 25°C. En extérieur, il est impératif d’éviter de réaliser les travaux en temps de grand froid ou quand il fait trop chaud, quand il y a un vent trop fort. Dans tous les cas, une fois que la préparation est terminée, vous pouvez crépir le mur. Plusieurs finitions sont disponibles.

application du crépi

Les finitions possibles pour un crépi

Il y a plusieurs choix qui donnent chacun un effet différent en ce qui concerne la finition d’un crépi.

Une finition rustique

C’est une méthode simple, qui consiste à projeter l’enduit avec une tyrolienne ou encore un compresseur et de le laisser tel quel. Le rendu final donne une certaine rugosité. Elle s’obtient par la technique du crépi projeté.

Une finition grattée

Une fois que l’enduit est projeté puis taloché, il est ensuite gratté pour éliminer une partie de la rugosité sans pour autant lisser le mur. On utilise ensuite une taloche à clous.

Une finition écrasée

Elle nécessite une taloche. Quand l’enduit est appliqué avec une tyrolienne, il est ensuite écrasé avec une taloche d’où le nom.

Une finition talochée

Quand l’enduit est appliqué, il est ensuite lissé avec une taloche. Aucune autre finition n’est ensuite réalisée. Le mur est lisse.

Ce sont les finitions courantes, mais il y a celles qui sont plus personnalisées et qui demandent plus d’attention. Elles nécessitent des travaux à la main. Le crépi peut donner l’aspect d’un mur en pierre, par exemple. La finition est aussi un élément pris en compte par le professionnel pour établir le prix d’un crépi au m2. Il prend en considération la complexité de la finition que vous désirez avoir.

Vous avez une idée de travaux, RDV sur littleworker.fr pour une estimation gratuite !
devis en ligne