Tout ce qu’il faut savoir sur une extension contemporaine

Réaliser une extension est la meilleure solution lorsqu'on souhaite avoir plus d'espace chez soi. Il existe pour cela de nombreuses possibilités, qu'il s'agisse d'une pièce supplémentaire, d’extension de la maison sur plusieurs niveaux, ou encore la surélévation de la toiture, etc. Côté style, l’extension contemporaine s'impose comme la tendance depuis maintenant quelques années. Mais si agrandir sa maison présente de nombreux attraits, il faut savoir que la réalisation d'une extension n'est pas chose facile. Il existe de nombreuses contraintes, qu’il faut connaître pour mener à bien son projet.

Nous vous garantissons Prix, Délai et Qualité : RDV sur littleworker.fr !
devis en ligne

Pourquoi opter pour une extension contemporaine ?

Que ce soit pour agrandir la surface habitable, obtenir de beaux volumes, laisser circuler la lumière, ou tout simplement remettre son logement au goût du jour, l’extension contemporaine est une alternative qui en séduit plus d’un. Ces extensions se distinguent par leurs formes géométriques ou cubiques, leurs lignes épurées et leurs larges baies vitrées, donnant sur un espace lumineux et bon à vivre. D’ailleurs, maison contemporaine ne veut pas dire se cantonner à un style précis, puisqu’il est possible d’utiliser par exemple une ossature en bois ou une maçonnerie traditionnelle, pour un effet toujours ultramoderne. Un tel projet vous amènera également à repenser les manières de circuler dans la maison et faciliter l’accès vers l’extérieur. Au final, le confort et la qualité de vie seront optimisés. Cette ère de modernité qu’apporte l’extension contemporaine est également un moyen efficace pour revaloriser votre patrimoine.

Extension contemporaine

Faut-il faire appel à un architecte ?

La loi impose le recours à un architecte si un projet d’extension va au-delà des 150 m2. Mais même pour une surface moins importante, faire appel à un architecte est important. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, plus la surface est petite, plus il faudra l’optimiser. L’architecte va alors sonder la famille et prendre en compte tous ses besoins, notamment par rapport à son nombre, pour que l’extension soit parfaitement adaptée. Il présentera ainsi un ou plusieurs projets correspondant à ces besoins, qu’il validera avec son client. Mais son rôle sera surtout de travailler sur les volumes, la forme, ou encore les liens avec la structure existante. Il peut également être nécessaire de repenser l’isolation, la façade du bâti, ou encore les menuiseries. Dans ce cas là, un architecte sera à même d’identifier les travaux supplémentaires à effectuer. D’ailleurs, votre extension sera unique, puisqu’un architecte proposera rarement deux fois un même projet.

Quelles sont les contraintes possibles ?

La mise en œuvre d’un projet d’extension doit prendre en compte de nombreux paramètres, notamment relatifs aux règles d'urbanisme. Le plan local d'urbanisme (PLU) de votre commune définit ces règles. Parmi les contraintes pouvant se poser figurent la limitation de l’emprise au sol, le respect des limites de propriété, la hauteur de l’extension, voire son volume ou même les coloris pouvant ou non être utilisés. Si votre commune n’est pas couverte par un plan d’urbanisme, ce sera le Règlement National d'Urbanisme qui fixera les règles. En dehors des espaces urbanisés, la constructibilité est d’ailleurs limitée. Dans tous les cas, il faudra bien vous renseigner auprès de la commune. Dans le cas d’une habitation située dans un secteur protégé, l'Architecte des Bâtiments de France devra consulter votre projet et donner son aval. Son rôle est de s’assurer de la qualité architecturale du territoire. L'orientation du terrain et son environnement, la nature du terrain, ou encore les dénivelés, sont autant de paramètres à prendre en compte. Ils vous emmèneront le plus souvent à retourner votre projet dans tous les sens. Il ne faut pas se décourager pour autant et, au contraire, faire de ces contraintes une force en misant sur la créativité.

Vous souhaitez être accompagné dans vos travaux, RDV sur littleworker.fr !devis en ligne

La règlementation thermique

La règlementation thermique 2012 fixe les normes à respecter, dans le cas des extensions. Entrée en vigueur depuis le 1er Janvier 2013, elle limite la consommation d'énergie des nouvelles constructions. Voici les bases :

  • Pour les extensions de petite taille (inférieure à 150 m2 et moins de 30% de surface SHON RT créée) la règlementation thermique est allégée et peu contraignante, comparée à celle qui s’applique aux bâtis neufs. Par ailleurs, il ne sera pas obligatoire de passer par une phase d’étude thermique.

Il est à noter que la SHON RT détermine l’ensemble de surface des planchers de tous les niveaux. Il s’obtient après déduction des surfaces non chauffées, comme le garage, un sous-sol non aménagé, ou encore une véranda non chauffée.

  • Si votre extension dépasse les 150 m2 ou est supérieure à 30% de SHON RT créée, les exigences de la RT 2012 s’imposent et il faudra s’y conformer. Il faudra ainsi atteindre un niveau de performance fixé par les textes, concernant notamment l'isolation et la production d’énergie.

Dans ce cas, il vous faudra avoir recours à une étude thermique. En contrepartie, votre logement consommera peu d’énergie et émettra peu de gaz à effet de serre.

extension maison

Laisser entrer la lumière

La lumière est un paramètre essentiel pour une extension contemporaine. Si votre maison est tournée vers le sud, elle sera naturellement éclairée. Mais malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Pour obtenir un maximum de luminosité tout au long de l’année, vous pourrez ainsi opter pour une belle véranda en verre. Elle vous donnera non seulement l’occasion de moderniser l’ensemble de votre logement, mais vous permettra également d’apprécier la vue, de profiter d’une pièce à vivre à part entière, où flâner été comme hiver. La véranda en verre est d’autant plus intéressante qu’elle convient à tous types de façades, des plus modernes aux plus anciennes. Vous pourrez aussi opter pour d’autres puits de lumière, en créant par exemple un patio dans un angle ou, en installant une baie vitrée en biais.

Les avantages du bois

Le bois continue de séduire, car comme le verre, il se marie facilement avec tous les styles et tous types de matériaux. D’ailleurs, rien n’égale le charme intemporel d’une pièce en bois. C’est aussi un choix éco-responsable, le bois étant un matériau offrant une parfaite isolation. Ce qui vous fera une économie d’énergie conséquente. Résistant et durable, il vous permettra également de construire votre extension plus rapidement. La majorité du temps, une extension contemporaine en bois s’inspirera des chalets et des maisons de campagne. Mais elle se personnalise également au goût de chacun. Le bois permet aussi de créer de beaux contrastes avec les autres matériaux utilisés sur les façades, à ne citer que le verre. Une extension à ossature bois vous permettra par ailleurs une grande liberté de création.

réaliser une extension

Une extension contemporaine en béton

Même si le bois est le matériau le plus sollicité pour les extensions de maison, les possibilités ne se limitent pas à son utilisation. Lorsqu’on parle d’extension contemporaine, le béton est le matériau qui intègre naturellement le contexte. Mais si vous n’appréciez pas forcément ce côté froid et industriel, il est possible d’ajouter des baies vitrées, ou encore des poutres apparentes, pour donner du style à ce matériau brut. D’ailleurs, il n’est pas exclu d’utiliser le béton pour étendre une maison traditionnelle. Le tout est de jouer avec l’opposition de l’architecture traditionnelle et de l’architecture contemporaine. Le rendu n’en sera que plus original et unique. Une maison en bêton aura d’ailleurs l’avantage de s’intégrer facilement dans n’importe quel quartier.

Vous avez une idée de travaux, RDV sur littleworker.fr pour une estimation gratuite !
devis en ligne